Papillons dans le ventre : pourquoi cette fièvre du printemps ?

Deshalb haben wir Frühlingsgefühle

Le printemps est dans l’air et fait naître l’envie et la joie de vivre ! Tout verdit, s’anime, les bourgeons poussent, les papillons volent – même dans notre ventre. La légèreté règne lorsque nous sommes réveillé·e·s pour la première fois par le chant des oiseaux, lorsque nous laissons bonnet et écharpe à la maison et manteau ouvert, que nous mettons le nez dans les premiers rayons de soleil timides et que nous ne pouvons que sourire. Ces sensations qui éveillent la fièvre du printemps…

Fièvre du printemps : le soleil nous envoûte

Le 20 mars, le printemps calendaire commence officiellement. Les perce-neige et les chatons de saule sont les joyeux précurseurs de la nature, suivis plus tard par les lilas, les violettes et les fleurs de pommier, qui nous envoûtent par leur parfum et leur beauté. Grâce à l’intensité croissante de la lumière du jour et aux températures plus douces, la nature n’est pas la seule à s’éveiller à une nouvelle vie, notre corps aussi. Peu avant Pâques, notre hibernation est définitivement terminée. Pourquoi ? Le soleil nous fait à nouveau sécréter davantage d’hormones du bonheur comme la dopamine et la sérotonine, qui rendent notre corps plus équilibré et plus satisfait, et notre esprit plus exalté et euphorique. En même temps, nous produisons moins de mélatonine, l’hormone du sommeil – nous nous sentons plus en forme et avons de nouveau envie de faire de l’exercice en plein air !

Un printemps sensuel

En effet, le printemps nous rend également joueur·se·s et sensuel·le·s : le désir de trouver un·e partenaire – ou du moins un·e partenaire sexuel·le – est plus fort chez la plupart des gens au printemps. En effet, le taux d’hormones augmente alors dans le corps. Grâce au soleil, le cerveau sécrète davantage d’endorphine, l’hormone du bonheur, ce qui entraîne à son tour la production d’hormones sexuelles. Nous percevons cela comme un sentiment d’amour. Le désir d’être en couple se fait plus pressant, et les gens portent des vêtements bien plus légers, intensifiant les stimuli dans notre environnement. Cette fièvre printanière n’a pas encore été prouvée scientifiquement, mais nous connaissons tous la nostalgie du printemps en hiver, et la façon dont il nous met de bonne humeur lorsqu’il arrive enfin. Sinon, pourquoi tant de poètes célèbres consacreraient-ils des œuvres nostalgiques ou exaltantes au printemps ?

La fatigue

Malgré l’ensoleillement croissant, certain·e·s ne ressentent qu’une fatigue printanière au lieu d’une fièvre agréable. Sa cause exacte n’est pas encore élucidée non plus, mais elle est généralement attribuée à un taux de mélatonine élevé en hiver. Pour la surmonter, selon les médecins du sommeil, il est important de mobiliser le corps. Se prélasser au lit le matin est un vrai plaisir, mais au printemps se forcer à sortir des plumes et faire une promenade au soleil pourra t’aider !

Une simple promenade qui devient très fun

Orgasmus to Go: Zirra von VouSi une promenade ne suffit pas, des petits plus excitants peuvent faire de ce moment en extérieur un véritable bol d’air frais pour se ressourcer dans le plaisir. Découvre nos toys connectés et emporte ton orgasme à l’extérieur. Que tu sois seul·e ou en couple.

Mots- clefs associés à cet article
, , , ,
Écrit par
Plus d'articles de Gast

Voici comment les personnes qui ont une vulve atteignent l’orgasme

L'orgasme représente l'apogée du plaisir sexuel et compte parmi les plus belles...
Lire plus