Le sexe anal pour les débutant·e·s : une première fois en douceur

Analsex Analverkehr Einsteiger Tipps das erste Mal anal

Envie de quelque chose de nouveau ? Le sexe anal offre des sensations stimulantes à toutes les personnes ayant un anus (c’est-à dire à de très rares exceptions, tout le monde) et permet, dans la plupart des cas, d’obtenir des orgasmes encore plus intenses. La région autour de l’anus possède un nombre particulièrement élevé de terminaisons nerveuses, ce qui peut assurer une stimulation intense lors des caresses. Tu ne sais pas encore si tu aimes ça ? Alors découvre !

Résumé

  • Aperçu
  • Mythes sur le sexe anal
  • Les principaux conseils étape par étape
  • Préparation
  • Connaître ses besoins
  • Pré-étirer l’anus
  • Hygiène
  • Le bon gel lubrifiant
  • Alimentation pour un meilleur sexe anal
  • Instructions pour la première fois
  • Seul·e
  • Avec un·e partenaire
  • Positions anales
  • Exercices d’étirement et du plancher pelvien
  • Et après ?
  • Joujous appropriés

La première fois que j’ai pratiqué le sexe anal…

Le sexe anal peut être pratiqué par tout le monde, selon les préférences, soit en tant que partenaire actif·ve ou passif·ve, soit les deux – indépendamment du sexe. Cela vaut pour les partenaires hétérosexuels, lesbiens et gays. Le plus important dans le sexe anal est de prendre son temps. Cela vaut surtout si c’est la première fois. Discutez au préalable avec votre partenaire du sujet et de vos idées sur le sujet. Le sexe anal est-il une option pour vous deux ? L’un·e de vous a-t-il·elle déjà une certaine expérience ? Tant mieux ! Parlez clairement et éliminez ainsi toutes les incertitudes.

Ne cachez en aucun cas vos doutes et vos craintes. Il est clair que l’anus est une région du corps particulièrement sensible et qu’une pénétration trop forcée peut entraîner des blessures, surtout si vous n’utilisez pas suffisamment de lubrifiant. Une approche décontractée de la chose rend le sexe anal beaucoup moins tendu. Il n’y a guère de pratique sexuelle qui soit aussi chargée que la pénétration anale – au début, il est donc judicieux de se pencher sur les quelques mythes qui existent à ce sujet. Nous avons rassemblé ci-dessous les (demi-)vérités et les contre-vérités les plus fréquentes et les avons comparées à la réalité.

Mythes sur le sexe anal : il faut qu’on parle !

Um Analsex ranken sich viele Mythen

De nombreux préjugés, rumeurs et demi-vérités circulent sur le sexe anal et vous avez certainement déjà entendu l’une ou l’autre « histoire d’horreur » – des odeurs désagréables aux urgences médicales. Nous allons dissiper les mythes absurdes sur la sodomie et vous expliquer ce qu’il en est vraiment.

Mythe #1 : Le sexe anal fait mal

Gleitgel für Analsex
Gel lubrifiat pour le sexe anal par AMORELIE Care 7,90 €

Faux : Le sexe anal ne fait mal que si vous vous y prenez de manière inconsidérée et non préparée. Si vous êtes dans le bon état d’esprit, que vous vous détendez, que vous vous étirez doucement avec un doigt ou un joujou anal et que vous utilisez suffisamment de lubrifiant, cela ne fera pas mal, mais plutôt du bien. Attention : cracher n’est pas un lubrifiant !

Mythe #2 : Le sexe anal est sale

Faux : Dans le rectum, les excréments ne se trouvent que juste avant la défécation. Si tu ne ressens pas le besoin d’aller aux toilettes, le sexe anal ne pose aucun problème d’hygiène. Il est conseillé de prendre une douche avant le sexe anal et si l’on veut vraiment être sûr, on peut procéder à un nettoyage du côlon avec une douche anale. Mais il peut toujours arriver que, malgré le nettoyage, des excréments soient présents lors du sexe anal. Si vous le remarquez, il est préférable de vous interrompre pour vous nettoyer à nouveau ou de continuer avec une autre pratique sexuelle pour cette fois. Important : les bactéries intestinales peuvent provoquer des infections vaginales. Ne passez jamais directement de la pénétration anale à la pénétration vaginale !

Mythe #3 : Les préservatifs ne sont pas nécessaires

Faux : Le port d’un préservatif est important ! Certes, le risque de grossesse non désirée est nettement plus faible lors de rapports anaux, mais le risque de contamination par une maladie sexuellement transmissible comme le VIH ou la gonorrhée est d’autant plus grand en raison des microdéchirures qui se forment plus rapidement et de la sensibilité de la muqueuse.

Mythe #4 : L’anus se dégonfle comme un ballon

Faux : Le sphincter est un muscle très puissant de notre corps. Certes, il s’habitue plus facilement à la pression, à l’étirement et peut se détendre plus rapidement lors de rapports anaux réguliers, mais il ne se « dégonfle » pas et ne perd pas sa fonction de “fermeture”- sauf en cas de blessure. Il en va d’ailleurs de même pour le vagin.

Mythe #5 : Le sexe anal est réservé aux gays

Toute personne possède les mêmes voies nerveuses au niveau de l’anus et tous les hommes cis ont une prostate, qui peuvent être stimulées lors de la pénétration anale. Il y a beaucoup d’hommes hétérosexuels qui ont découvert le plaisir de la stimulation anale, et il y a beaucoup d’hommes gays qui l’ont essayé et ont décidé que ce n’était pas pour eux. C’est une pure question de goût et non une question de genre ou d’orientation sexuelle qui devrait empêcher quelqu’un d’apprécier le sexe anal. Les couples cis hétérosexuels peuvent par exemple changer de rôle et essayer le pegging. L’un des grands avantages du sexe anal est que les personnes de tous les sexes et de toutes les orientations peuvent l’apprécier, pas seulement les gays. Pour les hommes cis hétérosexuels, le sexe anal est encore souvent associé au fait que l’homme joue “le rôle de la femme” qui est généralement en position dominée et donc pénétrée par voie anale, ou justement le rôle d’un homme gay. Les hommes cis hétérosexuels courent ainsi le risque d’être étiquetés comme gays ou féminins et de ne plus être considérés comme de « vrais hommes ». Les hommes gays ne sont pas nés avec des nerfs ou des anus spéciaux destinés au sexe anal, alors on se sort ces idées recues de la tête.

#Mythe 6 : Les femmes n’aiment pas le sexe anal

Les normes et les attentes sociales sont en constante évolution et changement. La stigmatisation sexuelle et ce que nous considérons comme une partie acceptable et saine de notre intimité sont des choses qui peuvent heureusement être réécrites. Comme par exemple l’hypothèse selon laquelle les femmes hétéros cisgenres n’aiment pas le sexe anal et ne le pratiquent que parce que leur partenaire masculin (hétéro cis) aime cette pratique et qu’elles veulent réaliser ce « fantasme ». Qu’est-ce qui pose problème dans cette conception largement partagée dans notre société ? Elle place les hommes dans un rôle dominant, dans lequel ils forcent les femmes à accepter certaines pratiques dans l’intimité de leur relation. L’idée selon laquelle les femmes n’apprécient pas ou ne peuvent pas apprécier le sexe anal les décourage de s’intéresser à ces pratiques et leur dénie toute capacité d’action ou de désir sexuel, toute autonomie et force de proposition dans leur sexualité. Or, une pratique comme le sexe anal peut bien entendu être ressentie comme stimulante et attrayante par les femmes et n’a rien à voir avec une forme de soumission comme évoqué plus haut.

Heureusement, la réalité de ce qui se passe dans nos lits diffère de ce récit général. On n’en parle peut-être pas aussi ouvertement dans la société, mais le sexe anal est une pratique sexuelle courante que les deux partenaires apprécient lorsqu’elle est pratiquée en toute sécurité, avec un consentement clair et avec précaution. Personne ne doit se sentir obligé·e de le pratiquer. Si vous en avez envie, faites-le – sinon, ne le faites pas. Le sexe anal peut en outre être une alternative au sexe vaginal, qui peut être rendu impossible ou désagréable en raison de règles ou pendant une mycose. C’est à chaque personne de déterminer si elle ou il apprécie le sexe anal.

#Mythe 7 : Il existe un “orgasme anal”

L’orgasme anal pur n’existe pas. Mais comme l’anus et les organes sexuels sont proches, il est possible d’avoir un orgasme en stimulant simultanément les terminaisons nerveuses sensibles de l’anus et les parties sexuelles. Beaucoup perçoivent cette stimulation comme un orgasme anal. Chaque personne possède de nombreuses terminaisons nerveuses au niveau de l’anus, qui peuvent être stimulées par le toucher, ce que beaucoup de personnes ressentent comme un picotement et qui, associé à la masturbation ou à la pénétration vaginale, renforce l’orgasme. En outre, il existe des caractéristiques spécifiques selon l’anatomie qui influencent l' »orgasme anal ».

  1. L’orgasme anal pour les personnes à pénis : la prostate a la taille d’une châtaigne et se situe à l’intérieur de l’anus, contre la paroi intestinale, derrière le pénis et les testicules. C’est une glande qui sécrète une substance qui se mélange aux spermatozoïdes lors de l’éjaculation afin de les rendre plus mobiles. Mais cette petite boule peut aussi déclencher des sensations intenses. Un bourrelet rond est palpable à cinq ou sept centimètres de l’anus. On peut le masser avec le bout du doigt, en exerçant une légère pression et en effectuant des mouvements circulaires. Le majeur est le plus approprié, car c’est lui qui peut pénétrer le plus profondément dans l’anus. Si l’on stimule en plus le pénis et le gland, un « orgasme anal » est tout à fait réaliste. On décrit souvent la sensation de l’orgasme avec pénétration anale comme étant plus intense et différente.
  2. L’orgasme anal chez les personnes à vulve : elles n’ont pas de prostate, celle-ci ne peut donc pas être stimulée lors du sexe anal. Elles ont cependant un clitoris (beaucoup mieux!). Cela comprend non seulement le gland du clitoris visible à l’extérieur, mais aussi lles bras du clitoris à l’intérieur et à l’ouverture du vagin, qui possèdent de nombreuses terminaisons nerveuses. Il existe en outre des muscles dans l’anus qui sont reliés à cette zone. Ainsi, la stimulation anale permet de transmettre des stimuli à toute la région, ce qui signifie que le clitoris est indirectement stimulé. Si l’on gâte en plus le gland du clitoris ou le vagin, l' »orgasme anal » est encore plus facile !

Nos conseils pour la pénétration anale

Analsex

C’est bon ? Nous avons balayé toutes tes idées préconcues et tu as envie de t’essayer à la sodomie ? Que tu veuilles essayer la pénétration anale seul·e ou avec un·e partenaire, nous avons tous les conseils et instructions dont tu as besoin, de la bonne préparation aux meilleures positions anales en passant par les lovetoys parfaits pour débuter.

Sexe anal : la préparation est essentielle

Une bonne préparation au sexe anal comprend : un étirement et une détente prudente de l’anus, l’hygiène et la propreté, le bon gel lubrifiant ainsi que la connaissance de ses propres désirs, limites et besoins. Voici no conseils les plus importants, afin que tu aies toutes les cartes en main sur le fonctionnement du sexe anal et sur la manière d’en profiter au mieux.

1. Connaître ses propres besoins

Si tu n’as pas encore d’expérience en matière d’aventures anales, découvre d’abord seul·e ton anus et découvre ce que tu aimes. Apprends à connaître ton corps et avance à tâtons. C’est le moyen le plus simple de découvrir ce qui te plaît, tes limites, et si les pratiques anales sont faites pour toi.

2. Pré-étirer l’anus pour se préparer au sexe anal

L’anus n’est pas prévu en premier lieu pour le sexe, nous le savons toustes. C’est pourquoi il convient de pré-étirer doucement la région avant une pénétration afin de se préparer au sexe anal. Le meilleur moyen de se détendre pour assouplir l’anus est d’utiliser un doigt ou un petit jouet anal, tout en respirant doucement et en prenant son temps. Tu trouveras plus bas une sélection de nos meilleurs toys pour débuter.

3. L’hygiène dans le sexe anal – une sale affaire ?

Pour une hygiène correcte lors du sexe anal, il suffit généralement de se doucher brièvement avant et de nettoyer la région autour de l’anus. On évite ainsi les odeurs désagréables et autres surprises. L’anus est normalement relativement propre tant que l’on ne ressent pas le besoin immédiat d’aller aux toilettes. Si deux à trois heures seulement se sont écoulées depuis le dernier passage aux toilettes, une douche ou un bain devraient suffire pour se nettoyer.

Pour plus de sécurité, il est recommandé d’utiliser une douche anale pour nettoyer l’intérieur de l’anus en douceur.

4. On n’oublie pas le gel lubrifiant !

Le lubrifiant est indispensable pour le sexe anal ! Il est bien connu que l’anus, contrairement au vagin, n’a pas la capacité de s’auto-lubrifier. Alors on y va franchement ! Les gels lubrifiants à base d’eau sont les plus adaptés, car ils sont doux pour la peau et les muqueuses. De plus, ils peuvent être utilisés avec des joujous en silicone et des préservatifs en latex. Il existe en outre des gels lubrifiants anaux spéciaux qui, grâce à leur formule particulière, hydratent plus longtemps.

5. L’alimentation pour un meilleur sexe anal

Les céréales, les légumineuses, les noix, les fruits et les légumes sont généralement riches en fibres. En les consommant régulièrement, on peut favoriser la digestion et aider l’intestin à se vider mieux et de manière plus régulière. Pour toustes celleux qui souhaitent pratiquer régulièrement le sexe anal et être pénétré·e, l’alimentation peut faciliter le nettoyage des intestins. Ne pas manger avant le sexe anal n’aide pas ! Cela ne permet pas à l’intestin de se nettoyer.

Première sodomie : comment ça marche !

das erste Mal Analsex

Si tu te sens suffisamment préparé·e et que tu as envie de pratiquer le sexe anal, tu peux soit l’essayer seul·e, soit avec un·e partenaire. Dans les deux cas – en solo ou à deux – voici quelques conseils appropriés pour débuter.

Sexe anal en solo

Pour une première fois seul·e, on peut s’installer confortablement dans la baignoire, ou s’accroupir sous la douche. L’eau chaude détend le corps et les muscles. Avec les doigts ou un sextoy anal, on peut alors se caresser lentement. On commence par masser doucement l’extérieur de l’anus. Il est préférable d’utiliser un peu de lubrifiant. Les muscles s’habituent ainsi au toucher, il faut alors doucement essayer de glisser un doigt ou le bout du toy, en prenant son temps et en suivant ses sensations. Et si cela ne fonctionne pas tout de suite, ne te mets pas la pression ! Peut-être seras-tu prêt·e plus tard, ou bien avec plus de temps.

Conseil : les joujous anaux

Un petit plug anal, avec ou sans vibrations, offre un plaisir doux grâce à sa forme conique et à sa matière souple et rend les débuts dans le sexe anal plus agréables – mais toujours avec du lubrifiant ! Un plug anal est idéal pour stimuler l’anus, ainsi que pour l’étirer, lors des préliminaires à une prénétration, avec un·e partenaire. Les jouets anaux possèdent toujours une base ou une poignée qui sert de butée et empêche une pénétration trop profonde dans l’anus, ou bien que l’anus n’aspire le toy. Cela permet de jouer en toute sécurité .

Tu veux t’informer sur les meilleurs sextoys anaux pour débuter ? Rendez-vous sur notre site !

La pénétration anale avec un·e partenaire – ce à quoi il faut faire attention !

Pour le sexe anal avec un·e partenaire, la règle est la même que pour le sexe en solo. Prendre son temps, pénétrer lentement et bien sûr ne pas oublier le gel lubrifiant. Lors des préliminaires, le·a partenaire ou toi pouvez utiliser vos doigts ou un jouet anal pour vous pré-étirer. La langue peut également être utilisée pour masser doucement l’anus, le stimuler et ainsi le détendre. N’oublie pas que des maladies peuvent aussi être transmises par le sexe oral.

Les sensations lors du sexe anal : la première fois que l’on pratique le sexe anal, on ne ressent pas forcément tout de suite une sensation follement agréable. Chez la plupart des personnes, l’anus doit d’abord s’habituer et devient plus flexible après quelques sessions de sexe anal. De plus, on devient soi-même plus détendu·e avec l’expérience. Ces facteurs font que le sexe anal devient de plus en plus agréable, car on se concentre davantage sur la stimulation que sur le processus lui-même.

Pour le premier rapport anal, il est recommandé de choisir une position sexuelle détendue dans laquelle le·a partenaire qui “recoit” peut se laisser aller et le·a partenaire qui “donne” peut pénétrer de manière contrôlée. Tu peux trouver les meilleures positions anales pour débutant·e·s parmi ces propositions :

Les 3 meilleures positions pour la pénétration anale

Die besten Analsex-Stellungen im Überblick
Sphinx-Stellung

Le Sphinx

L’une des positions anales les plus appréciées des couples est le sphinx. Le·a partenaire passif·ve s’installe confortablement sur le ventre et plie légèrement une jambe. L’anus est détendu et ouvert. Le·a partenaire actif·ve peut ainsi pénétrer en douceur par l’arrière – mais avec beaucoup de lubrifiant et avec beaucoup de précautions, afin d’éviter les blessures.

Reiterstellung

La chevauchée décontractée

Dans cette position, où le·a partenaire passif·ve est assis·se en haut, cellui-ci a la possibilité de prendre elle·lui-même le contrôle. Le·a partenaire actif·ve décide de la vitesse à laquelle le dildo ou le pénis se glisse dans son anus, de la profondeur et de la cadence de la chevauchée.

Sexstellung für Analsex

L’ange caché

Dans la position de l’ange, les deux partenaires sont très détendu·e·s et confortablement allongé·e·s l’un·e derrière l’autre. Le·a partenaire de derrière peut, à l’aide d’un lubrifiant, pénétrer lentement l’anus de son·a partenaire, tandis qu’iel peut détendre ses muscles pour faciliter l’insertion Cette position permet beaucoup de contact physique et de tendresse.

 

Étirement de l’anus pour débutant·e·s et avancé·e·s

Lors du sexe anal, le pré-étirement de l’anus est décisif pour une pénétration détendue. Comme décrit plus haut dans l’article, cela peut se faire juste avant le rapport sexuel ou en solo avec un doigt ou un jouet. Pour toustes celleux qui souhaitent pratiquer régulièrement la pénétration anale, il est recommandé de faire un entraînement doux du plancher pelvien. Vous obtiendrez ainsi un meilleur contrôle des muscles anaux ou des sphincters. Vous pourrez ainsi mieux vous détendre au moment opportun et faciliter la pénétration. Car il ne s’agit pas seulement de se détendre, mais aussi de se contracter. Ainsi, lors du sexe anal, vous pouvez contracter les sphincters et influencer « l’étroitesse » pour votre partenaire. L’avantage est que vous pouvez toustes les deux vous sentir plus intensément. Nous vous montrons maintenant comment y parvenir par une rééducation régulière du plancher pelvien.

Pourquoi étirer l’anus ?

L’anus est entouré de muscles. Ces muscles sont connus sous le nom de sphincters. Le sphincter à double anneau est conçu pour garder certaines choses dans le corps et n’est pas prédisposé en premier lieu à la pénétration. Cela signifie que ce muscle puissant se raffermit si l’on ne pratique pas de sexe anal pendant un certain temps. On ne repart pas à zéro, mais la reprise de pratiques anales après une pause n’est pas toujours simple. C’est pourquoi il peut être utile de se stimuler analement de temps en temps ou d’étirer le plancher pelvien et les sphincters, même pendant les « périodes creuses ». Nous vous montrons deux moyens d’y parvenir.

1. Mit einem Toy dehnen

Analplug zum Dehnen
Plug Anal Fly de AMORELIE Joy 24,90 €

1. S’étirer avec un joujou anal

Avec un plug anal (avec ou sans vibration, c’est vous qui voyez), vous pouvez vous étirer et vous stimuler régulièrement. Que ce soit pendant que vous vous masturbez ou simplement pendant vos activités quotidiennes. Il est important que vous choisissiez la bonne taille en fonction de votre expérience. Les débutant·e·s commencent avec un petit plug d’un diamètre de 2,5 à 3 cm. Les utilisateurs·ices avancé·e·s peuvent choisir un diamètre plus grand en fonction de leurs goûts. Vous pouvez porter le plug de temps en temps en vous masturbant ou simplement 15 minutes par jour en prenant une douche ou en faisant la vaisselle à la maison. Pendant que vous bougez, le sphincter se contracte autour du jouet, ce qui permet d’étirer le muscle en douceur tout en le renforçant.

Attention : les loveballs ou “boules de Geisha” pour l’entraînement du plancher pelvien ne sont pas recommandées pour une utilisation anale, car elles n’ont pas de butée ou de poignée qui empêcherait une pénétration complète. C’est pourquoi, lors de rapports sexuels anaux ou d’étirements, il faut toujours utiliser un sextoy spécial anal, qui ne risque pas de glisser trop profondément dans l’anus.

2. Se muscler avec des exercices pour le plancher pelvien

Le vagin n’est pas le seul à pouvoir bénéficier d’une rééducation du plancher pelvien, l’anus aussi. Un meilleur contrôle du sphincter signifie pouvoir le détendre ou le contracter au bon moment. L’exercice suivant peut être effectué avec ou sans plug. Il s’agit de 5 étapes simples pour entraîner le plancher pelvien :

  1. Localise les muscles de ton plancher pelvien. En gros, serre tes fesses comme si tu essayais de retenir tes selles en toi.
  2. Tends ensuite le plancher pelvien et maintiens la tension pendant 5 secondes. Relâche ensuite la tension. Essaie de répéter l’exercice trois à quatre fois de suite.
  3. Concentre-toi consciemment sur la tension et le relâchement. N’oublie pas de respirer et évite de contracter d’autres groupes de muscles.
  4. Essaie de faire l’exercice tous les jours. L’idéal est de faire trois séries de dix. Tu peux faire ces exercices en position assise, en attendant à la caisse du supermarché, sous la douche ou en faisant la vaisselle.
  5. Pour intensifier encore l’entraînement, tu peux utiliser un plug anal. Pour cela, il suffit de prendre un plug qui s’insère confortablement pour toi. Tu peux alors contracter et relâcher le sphincter, comme décrit précédemment.

Après un rapport anal

Pour la suite, il est recommandé de nettoyer une nouvelle fois l’anus et la région autour de l’anus. Pour savoir comment masser la prostate pendant le sexe anal et stimuler ainsi cet outil encore méconnu du plaisir, consulte notre article sur le massage de la prostate.

Lovetoys pour le sexe anal

Booty Basics - Einstiegsbox für Analsex
Booty Basics – Coffret anal pour couple débutant 59,90 €

Tout ce dont tu as besoin pour débuter

Le coffret pour débutant·e·s contient des toys stimulants pour de nouvelles expériences de sexe anal. Grâce à la sélection variée de produits de haute qualité, des moments pétillants t’attendent, qui te donneront envie d’en savoir plus. Le coffret contient un gel lubrifiant anal, un vibromasseur anal, un plug anal, une chaîne anale, une douche anale et un Toy Cleaner.

Se sentir bien avec une douche anale

Tu es un peu maniaque ? Un petit rinçage à l’aide d’une douche anale dissipe tes derniers doutes ! Pour ce faire, retire l’embout, remplis la poire d’eau et introduis la pointe fine directement dans l’anus – tu peux maintenant presser doucement le soufflet, puis t’asseoir aux toilettes et relacher.

Le lubrifiant – l’essentiel.

Le gel lubrifiant anal AMORELIE Care hydrate particulièrement longtemps. C’est important lors des rapports anaux, car l’anus n’a pas d’auto-lubrification. Il suffit d’appliquer une petite dose de gel sur l’anus ainsi que sur le pénis ou le jouet anal et de profiter de sensations fluides.

 

 

Mots- clefs associés à cet article
,
Plus d'articles de Werner Beckmann

Les punitions BDSM – les meilleures idées

Les meilleures idées de punitions BDSM en un coup d'oeil! Voici comment...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.