Sexe oral – instructions et techniques pour un rapport oral orgastique

Sexe oral - instructions et techniques

Selon le rapport sur la sexualité de 2017 d’AMORELIE*, les fantasmes sexuels les plus courants des Allemand·e·s tournent autour du sexe oral – et ce pour tous les sexes. Tu veux réaliser ce fantasme, mais tu ne sais pas exactement comment faire? Tu découvriras ici tout ce que tu dois savoir sur la fellation, nous expliquerons diverses techniques de léchage et des instructions pour faire du sexe oral avec ton·ta partenaire une expérience inoubliable.

Quel est ton problème?

Je n’ai jamais vu à quoi ça ressemble là-dessous.
Commençons par les bases: L’anatomie des vulve et pénis et zones érogènes de tous!
Ma·mon partenaire n’atteint pas l’orgasme
Entraîne-toi à communiquer et apprend à interpréter les langage corporel !
Je suis un·e pro et j’ai envie de changement
Découvre différentes techniques de plaisir oral !
Je veux des instructions étape par étape
Aller aux instructions pour une pipe ou cunnilingus
Mon partenaire ne veut pas me faire plaisir oralement
Découvre l’ écart du sexe oral et apprend à communiquer sur tes besoins!
Ou va directement vers:
Se protéger pendant le rapport oral,
Préservatifs & digue dentaire ou découvrez d’autres outils.

 

Le sexe oral: en parler au lieu d’en rêver!

La communication est clé pour le sexe oral. Il faut parler du sujet avec ta·ton partenaire lorsque le besoin s’en fait sentir. Et surtout, avant que la frustration ne s’installe. Ne laisse pas tous tes désirs s’entasser avant de les faire exploser à la figure de ta·ton partenaire – cela pourrait vite la·le submerger et lui donner l’impression d’avoir raté quelque chose depuis le début. On va te montrer la meilleure façon de discuter de sexe oral avec ta·ton partenaire.

Comment communiquer mes désirs pendant le sexe oral?

Il existe de nombreuses façons d’expliquer à ta·ton partenaire ce que tu aimes dans le sexe oral. Le plus simple est de le signaler pendant que vous le faites: gémis plus fort et de manière plus intense si quelque chose te plaît particulièrement ou dis simplement « Oui! » ou « Continue comme ça! ». Une autre façon est de montrer à ta·ton partenaire ce qui te fait du bien. Ces tactiques peuvent servir à montrer le chemin, mais parfois ce n’est pas assez. Dans ce cas, une discussion honnête est essentielle, car parler évite les malentendus et ouvre de nouveaux horizons. Ta·ton partenaire te sera reconnaissant·e pour tes conseils – aie du courage!

En général, c’est la règle suivante qui compte: Parle-en au lieu d’en rêver. N’attend pas que ta·ton partenaire te gâte, mais prend toi-même l’initiative si tu as envie de relations sexuelles orales. Tu peux emballer le tout d’une manière ludique et dire que tu veux être embrassé·e PARTOUT, tu peux aussi le montrer en écartant carrément tes jambes et en montrant ta vulve, ou en pointant dans la direction de ton pénis avec un clin d’œil. Si l’un·e d’entre vous n’a carrément jamais eu de relations orales, tu devrais lui demander au préalable si elle·il en a (généralement) envie.

Mais quel est le bon moment pour demander ça ? Concrètement, vous devez choisir un moment calme pour cette conversation. Une soirée normale pendant laquelle vous êtes tou·te·s les deux au lit et que vous avez le temps pour parler est idéale. Les moments pendant lesquels vous seriez pressé·e·s par un rendez-vous ou pendant lesquels vous pourriez être interrompu·e·s ne seront pas les plus appropriés.

De plus, tu ne devrais pas confronter ta·ton partenaire pendant ou immédiatement après le sexe oral à moins qu’il ne se passe quelque chose qui te rende mal à l’aise. La critique peut blesser dans les moments chargés d’émotions. En principe, il n’y a pas de problème à parler à ta·ton partenaire avant ou après un rapport sexuel. Néanmoins, il est important que la situation soit retournée à la normale et que vous ne soyez pas tou·te·s les deux encore entrain de transpirer et bourré·e·s d’hormones.

D’autres astuces pour la conversation

  • Sois honnête et précis·e – les paraphrases peuvent mener à des malentendus
  • Des suggestions constructives au lieu de reproches sous-entendues (« J’aimerais que tu… » au lieu de « Tu ne fais jamais… »)
  • À éviter : les comparaisons avec des ex·e·s ou des expériences de relations précédentes (ne JAMAIS dire : « Parfois, mon ex·e faisait… C’était génial ! »)

Et si ma·mon partenaire ne veut pas ?

Clairement : Un non signifie non. Si ta·ton partenaire n’aime pas le sexe oral, ce n’est pas grave. Néanmoins, il est légitime de lui demander pourquoi. Tu peux lui proposer de te laver et/ou de te raser. Il existe également une grande variété de gels lubrifiants aromatisés qui font du sexe oral un plaisir délicieux.

Souvent par contre, ce ne sont pas les goûts ou les odeurs qui sont la cause d’un refus, mais plutôt les incertitudes. Si ta·ton partenaire s’inquiète du réflexe de vomissement qui peut surgir lors d’une fellation, tu peux lui faire comprendre qu’il suffit que seul le bout du pénis soit gâté avec la langue dans un premier temps. Les incertitudes quand à l’orgasme peuvent et doivent être discutées au préalable. Si ta·ton partenaire ne souhaite pas avaler, ce n’est pas grave non plus. Discutez à l’avance des endroit où on peut éjaculer.

Selon des études récentes, les personnes ayant une vulve sont moins gâtées oralement que les personnes qui ont un pénis. Tu trouveras ici toutes les informations sur ce qu’on appelle l’écart sexuel oral.

Vers le haut

Interpréter le langage corporel pendant le sexe oral

Tout le monde ne trouve pas facile de communiquer ce qu’il ou elle aime au lit. Pourtant, si on en croit le chercheur en communication Paul Watzlawick: « On ne peut pas ne pas communiquer ». Cette affirmation fait référence à notre communication non-verbale, c’est-à-dire à notre langage corporel. Pendant les rapports sexuels (oraux), nous envoyons également des signaux involontaires qui indiquent si nous prenons notre pied ou pas. Certains de ces signaux sont clairs et sans ambiguïté, d’autres sont un peu plus subtils.

Bien sûr, les interprétations suivantes du langage corporel ne valent pas pour tout le monde, puisque chacun·e peut réagit d’une manière (complètement) différente. Par conséquent, l’interprétation du langage corporel de l’autre personne ne devrait jamais complètement remplacer la communication verbale, c’est-à-dire les questions directement posées, mais seulement compléter celle-ci ou servir de conseil pratique.

Les signaux qui signifient: continue comme ça

En plus de l’érection et du fait de mouiller, une respiration plus rapide et plus profonde ou des gémissements de plaisir font partie des signes les plus clairs de l’excitation sexuelle. Les gémissements sont aussi un bon moyen de signaler à votre partenaire: « Oui, là ! ».

Souvent, beaucoup de personnes aiment bouger leur bassin ou leurs hanches lorsqu’ils sont très excité·e·s pendant un rapport oral. Certain·e·s poussent ouvertement leur bassin vers leur partenaire ou vers le haut. De plus, tout le corps peut se contracter en culminant vers l’orgasme (ce qui est particulièrement visible dans le cas du pénis) ou même trembler. On peut souvent voir qu’un·e partenaire apprécie une pipe ou un cunnilingus par le fait qu’elle·il ferme les yeux et/ou caresse les cheveux de sa·son partenaire.

Les signes qu’il faut arrêter le sexe oral

Si pendant une fellation ou un cunni ta·ton partenaire reste couché·e sans bouger ou se tortiller ou devient de plus en plus silencieu·x·se, tu devrais essayer autre chose ou arrêter et lui demander si tout va bien. Si son érection disparaît, elle·il n’est probablement pas complètement concentré·e. Demande si tu ne l’as peut-être pas blessé·e avec tes dents. Peut-être qu’ elle·il a juste besoin de faire une pause avant de continuer.

Un signe clair qu’une personne qui a une vulve n’apprécie pas le sexe oral est la rétraction pelvienne. Les causes peuvent venir d’une sensation inconfortable ou même d’une douleur due à une pression trop haute ou à une stimulation excessive du clitoris. Si c’est le cas, il faut arrêter le plus vite possible.

Guide pratique du sexe oral

Les inquiétudes concernant le sexe oral, qu’il s’agisse d’être soi-même satisfait·e ou de donner du plaisir oral à l’autre, sont souvent liées au fait que la personne concernée ne sait pas exactement ce qui lui plaît vraiment lors du sexe oral ou ce qu’elle est est sensée faire pour que sa·son partenaire aime avoir des relations sexuelles orales. Pour t’aider à t’orienter et que vous puissiez essayer ensemble ta·ton partenaire et toi, vous trouverez ici des instructions de base sur la fellation et le cunnilingus. Ceci pourra servir comme une sorte de guide du sexe oral (passif ou actif) pour vous aider à faire vos premiers pas.

La bonne préparation

Pour la pipe

La plupart des personnes qui ont un pénis aiment que leur partenaire avale après une fellation. Afin de rendre cette expérience plus agréable pour la partie active lors de la fellation, la partie passive peut veiller à son alimentation au préalable. L’ail, les oignons, les asperges, mais aussi la nicotine et la bière rendent le sperme rance ou amer. Les fruits et les jus de fruits, en revanche, ont un effet positif sur le goût du sperme. L’ananas ou le jus d’ananas frais en particulier rendent le goût du sperme plus doux

De plus, les personnes ayant un pénis devraient aussi faire attention à l’hygiène et se laver soigneusement avant la fellation – la douche du matin ne compte pas jusqu’au le soir. Raser ses poils génitaux est également un avantage, car très peu de gens aiment se retrouver avec des poils dans la bouche pendant les relations sexuelles orales.

Pour le cunnilingus

Étant donné que ta·ton partenaire est très proche de ton vagin lors d’un cunni, tu devrais faire attention à ton hygiène intime. Mais surtout n’en fais pas trop, car les produits de soins très parfumés peuvent attaquer la flore vaginale naturelle et créer un environnement idéal pour les bactéries responsables des mauvaises odeurs. Il est préférable de te laver avant avec ta main ou un gant de toilette et de l’eau tiède, ou vous pouvez sauter sous la douche ensemble.

Si cela t’aide à te sentir plus à l’aise « là en dessous », tu peux aussi te raser. Si tu es sujet·te à des infections urinaires désagréables, la partie active du cunnilingus devrait se brosser les dents ou se rincer la bouche au préalable, se laver les mains et couper et nettoyer ses ongles afin qu’aucune bactérie ne pénètre dans le vagin.

Fellation

Comment faire: Les techniques de base

 

Technique de la pipe

Le baiser intime avec la langue

Alors qu’une attaque à la bouche peut être juste ce qu’il faut pour tirer son coup vite-fait, il est bien de commencer lentement et de faire monter le plaisir progressivement jusqu’à une pipe explosive qu’il·elle n’oubliera pas de sitôt. Ainsi, tu stimules non seulement son corps, mais aussi son imagination. Un bon début consiste à jouer doucement avec le bout de ta langue autour du pénis. Pas encore besoin de le mettre dans ta bouche, il suffit de faire glisser ta langue autour du gland, de souffler dessus, de l’embrasser et de faire augmenter son envie encore plus.

Blowjob Technik mit Einsatz der Hände

Tout est dans la main

Bien que cela s’appelle une fellation et non une branlette, l’utilisation de tes mains pendant une pipe sera certainement la bienvenue. Prend la base de son pénis en main et fais des mouvements tendres de haut en bas sur toute sa longueur. Repousse doucement son prépuce tout en la·le regardant. Caresse ses testicules avec l’autre main pendant que tu mets son pénis dans ta bouche et que tu suces celui-ci lentement. Alterne entre les caresses du bout du pénis avec ta bouche et le travail manuel pur où tu peux la·le regarder dans les yeux.

Technique de la pipe - stimuler le frein

Le papillon

Avec ses 4000 terminaisons nerveuses, le gland est extrêmement sensible au toucher. Mais le frein (la petite languette de peau du prépuce) ne doit pas non plus être négligé pour autant, surtout lors d’une fellation. Après le gland, c’est la partie la plus sensible sexuellement du pénis. Nous parlons du ligament qui relie le prépuce du pénis au côté inférieur du gland. Pour une stimulation ciblée, laisse voleter ta langue comme un papillon sur son frein en la déplaçant de haut en bas, d’avant en arrière, d’une manière douce, mais rapide.

 

Cunnilingus

Comment faire : Techniques de base

 

Techniques de sexe oral

Faire des serpentines

Le clitoris a deux fois plus de terminaisons nerveuses que le gland des personnes avec un pénis. Cet organe du plaisir très sensible n’apprécie pas le frottement sec et les mouvements brusques. Quand tu fais un cunnilingus, il faut donc surtout te concentrer sur la vulve. Explore-la avec ta langue en faisant des serpentines et en passant de l’ouverture du vagin vers les grandes et petites lèvres et en terminant au pubis. Répète plusieurs fois. Goûte et caresse ta·ton partenaire et fais-lui sentir que tu aimes lécher sa vulve et que tu apprécies le faire.

Techniques de sexe oral pour les personnes avec un vagin

Sésame, ouvre-toi !

L’étape suivante consiste à légèrement ouvrir sa vulve pour accéder à l’intérieur. Écarte doucement les lèvres internes sur le côté avec deux doigts et garde-les légèrement ouvertes. Tu peux maintenant explorer l’entrée de son vagin avec ta langue en zigzag vers le clitoris. C’est ici que se trouve également le point U, que tu peux stimuler de cette manière. Le point U est la zone érogène autour de l’entrée de l’urètre entre le clitoris et le vagin qui contient de nombreuses terminaisons nerveuses.

Technique de cunnilingus - stimulation du clitoris pendant le sexe oral

Va droit au but

Maintenant, fais des cercles autour du clitoris avec ta langue en partant du bas. Fais passer ta langue sur la perle, qui fait plus ou moins la taille d’un petit pois, en faisant des formes de huit ou de spirale. Découvre si elle·il aime quand tu suces doucement le clitoris, avec quelle pression elle·il se sent à l’aise et à quelle vitesse elle·il le préfère. En général, tu peux commencer lentement et doucement et puis augmente le rythme. Cependant, un peu avant l’orgasme, veille à ce que la vitesse et l’intensité de tes mouvements restent constants – des changements spontanés de rythme ou de vitesse pourraient la·le distraire et l’orgasme s’attarder.

 

Plus de variation dans le sexe oral : techniques avancées

Si tu maîtrises déjà les étapes de base du sexe oral, tu pourras utiliser les techniques suivantes pour approfondir tes connaissances en langue. Par exemple, n’oublie pas de jouer avec tes doigts lorsque tu fais une pipe ou un cunni. Les mamelons, le périnée, l’anus, les testicules ou l’intérieur du vagin peuvent également être stimulés lors de relations sexuelles orales.

Varie les plaisirs, change les points de stimulation plus souvent et fais de petites surprises entre les deux qui feront gémir ta·ton partenaire.

Techniques des pros du cunnilingus

Techniques avancées de sexe oral

Le bout du nez

Place le bout de ton nez à l’extrémité inférieure des lèvres et reviens lentement vers le clitoris. Continue avec le bout de ta langue ou toute la langue. Répète le tout plusieurs fois de suite, parfois plus vite et parfois plus lentement. Alternativement, tu peux passer la langue et le bout du nez en faisant de légères courbes en forme de S sur le pubis pour varier la stimulation.

Le sexe oral pour les personnes avec un vagiv - technique avec succion au lieu du léchage

Sucer au lieu de lécher

Tout d’abord, placez ta bouche sur les lèvres externes et commence à sucer doucement. En allant de haut en bas, répète la succion à ta guise en écartant légèrement les lèvres avec les doigts et en suçant doucement les lèvres internes.

Techniques de sexe oral pour personnes avec un vagin - apprend à lécher !

De haut en bas

Commence par lécher abondamment les lèvres externes et internes ainsi que le clitoris. Ensuite, utilise le bout de ta langue pour plonger entre les lèvres. Entre peu à peu à l’intérieur du vagin en faisant de légers mouvements circulaires avant de recommencer à lécher l’extérieur généreusement.

Techniques de sexe oral pour les personnes qui ont un vagin - comment la·le faire venir avec ta langue

Techniques professionnelles de fellation

Techniques de fellation avancées

La sauterelle

Prend le pénis d’une main. À chaque fois que ta main va vers le bas, prend le gland dans ta bouche. Quand ta main remonte, suce le bout du pénis et laisse-le doucement glisser hors de ta bouche.

Instructions avancées pour la pipe - comment ça marche !

Effet de surprise

Si le pénis dans la bouche se trouve sur la langue, tu peux donner une stimulation encore plus intense en alternant de courtes phases de succion et des mouvements circulaires de la langue.

Techniques de sexe oral pour personnes avec un vagin - apprenez à lécher !

Gorge profonde

Pour les expert·e·s! Allonge-toi sur le lit, la tête sur le bord du lit et ouvre grand la bouche. Elle·il se place au-dessus de toi. Au début, tu peut prendre le pénis dans tes mains, mettre le pénis dans ta bouche et le sucer. Elle·il peut alors lentement commencer à bouger dans ta bouche et pénétrer plus profondément en toi. Si elle·il s’enfonce profondément dans ta gorge, il faut de temps en temps faire de courtes pauses pour que tu puisses prendre un coup d’air.

Tu n’as jamais essayé la gorge profonde et tu voudrais essayer ? Voici un guide étape par étape de la gorge profonde pour la première fois.

Rapports sexuels protégés pendant le sexe oral: le sexe oral est-il sans danger?

Pas nécessairement! Les infections et les maladies sexuellement transmissibles peuvent également entrer dans l’organisme par voie orale. En plus d’attraper le VIH (virus de l’immunodéficience humaine, qui peut entraîner l’apparition du SIDA), il existe un risque de contracter la gonorrhée, l’hépatite, la chlamydia, l’herpès et le PVH (papillomavirus humain).

Le VIH ne se transmet pas par la salive mais par les sécrétions vaginales, le sang menstruel ou le sperme. Ces fluides corporels peuvent pénétrer dans le corps par les membranes muqueuses relativement minces de la bouche ou par des blessures mineures de la cavité buccale. Bien que le risque d’infection soit légèrement inférieur à celui des relations sexuelles anales et vaginales, une infection est toujours possible. Les inflammations et infections antérieures de la cavité buccale augmentent également le risque d’infection.

Il en va de même pour la gonorrhée, la chlamydia, la syphilis et Cie. Ces maladies sexuellement transmissibles peuvent également se transmettre lors d’une fellation ou d’ un cunnilingus. Les germes de la chlamydia provoquent par exemple des infections des voies urinaires chez les personnes qui ont un pénis et peuvent entraîner l’infertilité chez les personnes qui ont un utérus. Les agents pathogènes de la chlamydia et de la gonorrhée peuvent également provoquer des symptômes dans la gorge. Pratiquer l’anulingus ne te met pas non plus à l’abri des maladies sexuellement transmissibles. Le PVH apparaît souvent à cet endroit sous forme de verrues et peut également entraîner une infection buccale.

Si une infection est transmise, avec ou sans protection, la plupart des maladies vénériennes peuvent être traitées relativement facilement et efficacement de nos jours. Afin de maintenir le risque aussi bas que possible, tu te dois d’être prudent·e.

Vers le haut

Se protéger lors du sexe oral avec des préservatifs et des digues

Pendant les rapports sexuels oraux, vous pouvez vous protéger avec des préservatifs et des digues dentaires. La protection est recommandée, surtout si quelqu’un·e a des partenaires qui changent fréquemment et que le sexe oral est pratiqué. Les préservatifs sont simplement glissés sur le pénis avant de sucer et les digues dentaires sont placées sur les lèvres et le clitoris avant de lécher. Ces dernières peuvent également être utilisées pour l’anulingus.

N’hésite pas à demander si l’autre personne se fait tester régulièrement et est en bonne santé. Discutez de vos préoccupations et indique clairement que tu souhaites utiliser une protection pendant les rapports sexuels oraux. Les préservatifs et les digues protègent la muqueuse buccale du contact direct avec le sperme, le sang menstruel, ce que l’on appelle les fluides pré-éjaculatoires et les sécrétions vaginales. Les préservatifs sont souvent aromatisés, ce qui rend le sexe oral plus agréable tout en utilisant une contraception.

Vers le haut

Les meilleurs toys pour le sexe oral

Lubrifiants aromatisésLubrifiant aromatisé cerise de VOU
apporte une note fruitée au plaisir buccal et apporte une humidité supplémentaire. Les poudres corporelles ou les peintures pour le corps peuvent aussi être utilisés. Les produits spécialisés aromatisés comme le lubrifiant aromatisé à la cerise VOU Care donnera une touche spéciale à vos parties de sexe oral !

Tu n’as pas de partenaire à portée de main et tu souhaites quand-même te faire plaisir dorloter oralement ? Pas de problème! Il existe des sextoys qui imitent le sexe oral et qui peuvent imiter de manière réaliste la sensation de la pipe et du cunnilingus.

Pour le vagin : Ora 2 par Lelo
Le stimulateur de sexe oral de Lelo est placé sur le clitoris et les lèvres. La langue tourne et vibre à 10 rythmes différents, créant une stimulation intense des points de stimulation externes.

Pour les pénis : le Suck-O-mat

Avec le Suck-O-Mat, celles·ceux qui ont un pénis peuvent s’asseoir, se détendre et profiter de leur pipe les mains libres. Le jouet aspire de manière entièrement automatique le gland et l’entièreté du pénis.

Vers le haut

*THUS WE LOVE Amorelie Report on the sex and love life of Germans 2017
Source graphique : Toy sexuel Oh Joy

 

Écrit par
Plus d'articles de Gast

Voici comment les personnes qui ont une vulve atteignent l’orgasme

L'orgasme représente l'apogée du plaisir sexuel et compte parmi les plus belles...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.